mardi, février 14, 2006

(Je suis désolé, trés désolé) أنا أسف, أسف جدآ

Je suis con. Je suis con d’avoir voulu me séparer de mon essence. Je suis con, alors que ta voix, ton visage, ton parfum, tes cheveux, tes yeux, tes mains, me rappelaient à toi et à nos années à venir, moi, j’étais entrain de me noyer dans notre passé. Je suis con d’avoir voulu espérer un mirage d’existence alors que toi, tu étais entrain de m’offrir ta vie.

Je regrette mes égarements, qui me faisaient chercher des leurres de ton âme, parce que la distance et le temps commençaient à me peser. Je regrette toutes les secondes qui ont détourné mon existence de la tienne alors que mon âme est ton âme. Je regrette tout le temps où je n’ai pas pensé à toi alors que tes pensées sont mes pensées. Je regrette la peine que j’ai causée à ton cœur en punissant le mien. Je regrette tout le mal que je t’ai fait en me faisant mal.

Je suis con. Je suis désolé, désolé d’avoir été aussi aveugle. Je suis con, désolé d’avoir projeté mon amour pour toi sur mes errances. Je suis con, désolé d’avoir été aussi con, lorsqu’il fallait ne pas l’être.

Mais ce mauvais passé là, je ne peux que le maudire, et avec lui maudire toutes mes péripéties. Moi, c’est toi que je veux, parce que c’est toi. C’est toi que je veux, parce que tu es la femme qui fait chavirer mon cœur, qui souffle dans mon âme et qui anime mon corps. C’est toi que je veux, parce que mes sentiments n’existent que pour être tes sentiments et parce que mes yeux n’existent que pour t’admirer. C’est toi que je veux, parce que mes mains n’existent que pour te tenir par la main et parce que mon coeur n’existe que pour t’aimer. C'est toi que je veux, parce mon coeur, mon âme, mon être, mon tout n'existent à présent que pour t'aimer.

Je te dédie ces chansons qui parlent à mon âme, sachant qu’elles parleraient aussi à la tienne.

Pour l’amour de La Femme.


(tout seul avec mon verre) وحدي أنا والكاس


لو كل عاشق في الهوى يختار نصيبو

ما كانش عاشق يا هوى فارق حبيبو

ما تعاتبونيش يا أهل الملام ما تعاتبونيش

ما تعاتبونيش يا أهل الملام وإدعو معايا

لكل مجروح في الهوى يلقى طبيبو

حبيته أيوه وغيره هوّ ما هويـــت

وفي بعده عنّي بحس إني إنتهيت

لكن نصيبنا نصيبنا كل واحد مننا

يمشي لوحده في الطريق ويقول يا ريت

مكتوب لقلبي بعد قلبو يعيش حزين

وأقول يا روحي بعد روحي أعيش لِمين

يا ريت بإيدنا بأيدنا تاني نجمع شملنا

ويعود حبيبنا حبيبنا يحضن الأشواق يا ريت



كل يوم بيفوت في بعدك

ألقى طعم الشوق ألم

ليه تعز عليّ ودّك

ودّ قلبي اللي انظلم

أصلي ياما تهت قبلك

بس قلبي لمّا قابلك

قد إيه حسّ بألم

علّي ضاع من عمري قبلك

إبتديت أحسب عمري بالدقايق والثواني

أصلي ما حسيتش عمري إلا لمّا هواك ناداني

لمّا قلبي حس حبّك ولمّا قلت إنّي بحبك

شفت فيك الدنيا دنيـــــــا

شفت عمري بشكل تاني

أصلي ياما تهت قبلك

بس قلبي لمّا قابلك

قد إيه حسّ بألم

علّي ضاع من عمري قبلك

ليه تغيب لو ثانيه عنّي وانت للاشواق مداوي

دنتَ وعدي وحتَّه منّي إمتى تجمعنا الحكاوي

نفسي أحكي نفسي أقلّك بعد منّي إيه فاضلّك

تسوى إيه الدنيا عندي

قللي إيه بعدك تساوي

أصلي ياما تهت قبلك

بس قلبي لمّا قابلك

قد إيه حسّ بألم

علّي ضاع من عمري قبلك

حياتي انا , روحي انا , حبيبتي انا ...

انا اسف لاني مكنش غصب عني

بين الزحام ادوب وارحل بين الدروب

وعن حبك اتوب .. اتوب ..

وارحل بين الدروب

مكنش غصب عني مكنش غصب عني

انا اسف ...

ونسيتك وبارادتي وبقيت عالشوق بخطي

اتاريني غرقت مني , ونسيت في عنيك شطي

ومشيت وسط الليالي ولا كان يخطر ببالي

بين الزحام ادوب وارحل بين الدروب

وعن حبك اتوب .. اتوب ..

وارحل بين الدروب

مكنش غصب عني مكنش غصب عني

انا اسف ...

وبايدي نسيت عينيكي لكن ندمان عليكي

وانا مهما حاولت انسى بياخذني الشوق اليكي

وما فيش بايدّي حيله غر الذكرى الجميله

بين الزحام ادوب وارحل بين الدروب

وعن حبك اتوب .. اتوب ..

وارحل بين الدروب

مكنش غصب عني مكنش غصب عني

انا اسف ...


dimanche, février 12, 2006

L'opposition caricature

Après l'opposition de carton et l'opposition alimentaire, voici l'opposition caricature (Cliquer sur l'image pour bien lire les bulles qui lui sont associées).










jeudi, février 09, 2006

Faut-il aussi boycotter l'Egypte ?

Faut-il aussi boycotter l’Egypte pour la publication des caricatures « maudites » et « sataniques » dans le journal Al Fagr du 17 octobre 2005 ? A savoir plusieurs mois avant leurs publications dans plusieurs journaux européens.

Il faut ajouter aujourd’hui à cette liste de pays à boycotter, tous les pays musulmans dont les journaux ont publié les caricatures, Jordanie, Indonésie, Malaisie, etc..

Merci pour le lien vers le blog égyptien Rantings of a Sandmonkey et son post « Boycott Egypt ». Aussi merci à Freedom for egyptians et son post « Cartoons were Published Five Months ago in Egypt».













mercredi, février 08, 2006

J’ai peur pour la liberté, de la censure (des) fanatique(s), des dictateurs et des politiques irresponsables



mercredi, février 01, 2006

J’ai peur pour la liberté

Je ne remettrais pas ici en cause la publication des caricatures danoises du Prophète Mohamed. La liberté, dont la liberté d’expression, constitue un droit premier incontestable et la publication de ces caricatures est un droit indéniable. Je comprends aussi la décision de la presse européenne de publier les caricatures incriminées en solidarité avec le journal danois et en défense de la liberté de presse.

Ce que je dénonce dans la publication de ces caricatures, outre le fait qu’ils sont dans leur majorité de piètre qualité artistique, c’est leur provocation intitule. La presse occidentale ne peut pas imaginer le mal causé par la publications de ces caricatures ni l’offense ressentie par les musulmans du monde entier. Je ne risque pas de me tromper en disant que la publication de ces caricatures vient de jeter des milliers de musulmans dans les bras des islamistes et des fondamentalistes religieux. En terme d’une analyse coût/rendement on ne peut pas mieux faire, parce que ce genre de provocations constitue du pain béni pour les islamistes et les fondamentalistes musulmans. Le pire est que même les musulmans non pratiquants ou les musulmans culturels, or la gauche pédéraste et les libertaires libertins, se sont sentis offensés par ces caricatures pour qu’ils adoptent tous une position de repli et de rejet, « touches pas à mon Prophète Mohamed ! ».

Une telle attitude, de la part de la presse occidentale est entrain, avec d’autres attitudes aux responsabilités partagées, de participer inconsciemment à la construction dans plusieurs pays arabes de l'état islamiste de demain. Si au moins ceci participerait d’une manière ou d’une autre à ce que l’islamisme au pouvoir finisse par tuer l’islamisme ou l’islam politique.

D'autre part, je me rappelle que la publication par le magazine « Le Point », il y à quelques mois, de la gravure du Prophète Mohamed sur une page complète n’a pas suscité de réactions notables dans le monde musulman ni en France d’ailleurs, alors que chaque musulman sait que pour un musulman la représentation du prophète constitue un acte blasphématoire. Ce qui veut dire que la désacralisation de la religion musulmane et la sécularisation des pays musulmans sont du domaine du possible, toutefois ils ne peuvent pas se faire du jour au lendemain mais plutôt dans le temps par des petites touches où à chaque fois on consolide et on déplace la limite de l’interdit ou du sacré. Je ne pense pas qu’en Europe la sécularité a pris forme du jour au lendemain !

Pour ma part et en solidarité avec les vierges, qui se font de plus en plus rare de nos jours sur terre, à l’instar de toute espèce en voie de disparition, je me permets la publication de cette caricature, la seule qui à mon avis porte en elle une vraie réflexion, un vrai message et une bonne note humoristique.